femme avec ostéoporose en consultation audioprothésiste

2 novembre 2022

Les femmes atteintes d’ostéoporose courent un plus grand risque de perte auditive

En étudiant plus de 140 000 femmes sur une période de 34 ans, des équipes de recherche du Brigham and Woman’s Hospital de Boston ont découvert qu’il existe un lien entre l’ostéoporose et la perte auditive.

L’analyse des données leur a permis de quantifier ce risque : il serait 40 % plus élevé chez les femmes ostéoporotiques ou avec une faible densité osseuse. En outre, les femmes présentant des fractures vertébrales s’exposent à un risque accru de perte auditive de 40 %.

Comment expliquer ce lien entre l’ostéoporose et la perte auditive?

Les chercheurs avancent l’idée que la perte de densité osseuse entraînerait un remodelage osseux anormal qui nuirait au fonctionnement des organes impliqués dans l’audition. Le remodelage osseux perturberait l’intégrité des os protégeant l’oreille interne, modifiant par conséquent le trajet emprunté par les sons depuis le tympan jusqu’au nerf auditif. Ce remodelage affecterait les organes délicats de l’oreille moyenne, nommément la cochlée, mais aussi les osselets qui lui transmettent les vibrations sonores atteignant le tympan.

Et alors? Que peut-on faire en prévention?

Ce qu’il faut retenir de cette découverte, c’est qu’une personne ostéoporotique peut également présenter une perte auditive non diagnostiquée. Une perte auditive non traitée peut mener à la démence. Elle peut aussi inciter une personne à se retirer de la vie sociale; l’isolement favorise la dépression.

Il importe alors de planifier un test de dépistage non-diagnostique. Le plus tôt sera le mieux pour tenir à distance les effets néfastes d’une perte auditive. Qui sait! À l’issue du test, l’audioprothésiste vous annoncera peut-être que vous n’avez pas de perte auditive!

Toutefois, si le test décèle une quelconque perte auditive, l’audioprothésiste vous enverra en audiologie pour un test diagnostique et vous proposera des solutions personnalisées, adaptées à votre budget et à votre mode de vie. Au Québec, la Régie de l’Assurance maladie du Québec ainsi que la CNESST peuvent même rembourser le coût d’une ou deux prothèses selon le degré de la perte.

En jouant la carte de la prévention, vous diminuerez les conséquences liées à une possible perte auditive!

femme avec ostéoporose en consultation audioprothésiste

2 novembre 2022

Les femmes atteintes d’ostéoporose courent un plus grand risque de perte auditive

En étudiant plus de 140 000 femmes sur une période de 34 ans, des équipes de recherche du Brigham and Woman’s Hospital de Boston ont découvert qu’il existe un lien entre l’ostéoporose et la perte auditive.

L’analyse des données leur a permis de quantifier ce risque : il serait 40 % plus élevé chez les femmes ostéoporotiques ou avec une faible densité osseuse. En outre, les femmes présentant des fractures vertébrales s’exposent à un risque accru de perte auditive de 40 %.

Comment expliquer ce lien entre l’ostéoporose et la perte auditive?

Les chercheurs avancent l’idée que la perte de densité osseuse entraînerait un remodelage osseux anormal qui nuirait au fonctionnement des organes impliqués dans l’audition. Le remodelage osseux perturberait l’intégrité des os protégeant l’oreille interne, modifiant par conséquent le trajet emprunté par les sons depuis le tympan jusqu’au nerf auditif. Ce remodelage affecterait les organes délicats de l’oreille moyenne, nommément la cochlée, mais aussi les osselets qui lui transmettent les vibrations sonores atteignant le tympan.

Et alors? Que peut-on faire en prévention?

Ce qu’il faut retenir de cette découverte, c’est qu’une personne ostéoporotique peut également présenter une perte auditive non diagnostiquée. Une perte auditive non traitée peut mener à la démence. Elle peut aussi inciter une personne à se retirer de la vie sociale; l’isolement favorise la dépression.

Il importe alors de planifier un test de dépistage non-diagnostique. Le plus tôt sera le mieux pour tenir à distance les effets néfastes d’une perte auditive. Qui sait! À l’issue du test, l’audioprothésiste vous annoncera peut-être que vous n’avez pas de perte auditive!

Toutefois, si le test décèle une quelconque perte auditive, l’audioprothésiste vous enverra en audiologie pour un test diagnostique et vous proposera des solutions personnalisées, adaptées à votre budget et à votre mode de vie. Au Québec, la Régie de l’Assurance maladie du Québec ainsi que la CNESST peuvent même rembourser le coût d’une ou deux prothèses selon le degré de la perte.

En jouant la carte de la prévention, vous diminuerez les conséquences liées à une possible perte auditive!

Articles similaires